Pour célébrer dignement le 25ème anniversaire de notre Fédération C.G.C. des médecins salariés, contractuels et fonctionnaires, nous avons bénéficié de circonstances particulièrement favorables : une période de stabilité politique et de relative prospérité après la secousse des deux premiers chocs pétroliers, une audience bienveillante des pouvoirs publics qui portaient intérêt à nos propositions à la fois innovantes et réalistes.
Après une préparation de plusieurs semaines pour bien cadrer cette démarche à la fois syndicale et politique, nous avions obtenu la présence effective du Premier Ministre, Raymond BARRE, de Mme Simone VEIL, alors Ministre de la Santé et de la Sécurité Sociale, et de notre ami, Jacques SOURDILLE Secrétaire d'Etat à la Recherche Scientifique, ainsi que nombreuses personnalités françaises et étrangères.
Cette cérémonie s'est déroulée avec un plein succès le Vendredi 18 Novembre 1977 dans les salons du Palais Gabriel en présence d'une salle comble. C'était sauf erreur la première fois qu'un Premier Ministre présidait une réunion de ce genre, à l'invitation d'une organisation médicale politiquement neutre, originale par ses liens avec le monde extérieur et qui avait, pendant 25 ans, acquis une solide réputation d'efficacité et de modération en participant à d'importantes réformes dans de nombreuses instances et obtenu notamment le droit à la Sécurité Sociale pour les médecins hospitaliers. 

Cinquantenaire

La hauteur de vue des discours prononcés, l'ambiance générale et les retombées médiatiques contribuèrent à montrer que le corps médical salarié jusque là peu présent, pouvait contribuer utilement au développement d'un avenir médico-social partagé entre les progrès techniques et les impératifs économiques du monde moderne.

Cinquantenaire 2Cette journée marqua le point culminant de notre audience. Tout en poursuivant le même but et dans le même esprit pendant 25 nouvelles années, nous n'avons jamais retrouvé le même succès. Au moment de fêter notre cinquantenaire [1], nous pouvons mesurer les changements intervenus dans l'exercice de notre profession quelle que soit sa forme, libérale, salariée ou mixte. Notre société elle-même s'est rapidement transformée et les "décideurs" ont intégré la médecine comme un service public dont les performances ont certes contribué à allonger la durée de la vie humaine mais au prix d'un accroissement vertigineux des dépenses de santé.
C'est cet équilibre que nous nous sommes obstinés à maintenir et que nous souhaitons que nos successeurs arrivent à préserver.
Précision
Le succès remporté par le dîner du XXV ème anniversaire de la Fédération CGC des Médecins présidé le 18 Novembre 1977 par M. Raymond BARRE, Premier Ministre assisté par Madame Simone VEIL, Ministre de la Santé et de la Sécurité Sociale et du Pr Jacques SOURDILLE, Secrétaire d'Etat à la Recherche scientifique a donné lieu à de nombreux commentaires.
On remarquera que cette cérémonie concernait spécifiquement une des plus anciennes Fédérations de médecins salariés, hospitaliers et universitaires.
Près de deux ans plus tard, le Premier Ministre Raymond BARRE, Jacques BARROT et Jean FARGE se proposaient d'inviter à dîner "une trentaine de médecins libéraux de la France profonde" (voir le Quotidien du Médecin n° 2008 du 6 septembre 1979 et Panorama du Médecin n° 821 du 13 septembre 1979). La date avait été fixée au 19 septembre 1979.
Cette rencontre fut annulée et à travers un communiqué embarrassé publié dans le Médecin de France n° 145 du 20 septembre 1979, le président de la CSMF a donné l'impression d'avoir été vexé de ne pas désigner lui-même les invités du Premier Ministre…
 
1.
Cette cérémonie aurait du se dérouler au cours de l'année 2002. En raison de la crise médico-sociale qui sévit en permanence et dans le contexte politique, la date de cette manifestation a été repoussée sine die. Malgré la disparition de certains leaders, la Fédération est toujours aussi active mais son mode de travail s'est adapté aux différents changements intervenus dans les dernières années, en particulier grâce à l'irruption de l'informatique.