Sur 150.000 textes de portée générale, on compterait approximativement 7.500 lois et 82.000 décrets. Le Journal Officiel est passé en vingt ans de 7.000 pages à 17.000. En outre, un nombre incalculable de circulaires d'application non publiées au J.O. sont diffusées dans des recueils propres à chaque ministère. Enfin, des milliers et règlements et directives de l'Union européenne sont à intégrer dans le droit français, contribuant largement à la prolifération du maquis législatif.
Selon Renaud Denoix de St Marc, vice-Président du Conseil d'Etat à qui ces chiffres et commentaires sont empruntés, "la loi devrait être solennelle, brève et permanente. Elle est aujourd'hui, bavarde, précaire et banalisée" [1]
1.
Journal du dimanche 21 janvier 2001