Historique
Créé le 25 février 1960 [1], les statuts de l'Intersyndicat des médecins-adjoints, assistants et attachés des hôpitaux de la Région de Paris furent enregistrés à Versailles le 24 mars 1960 au Répertoire départemental des syndicats patronaux à la Préfecture de Seine et Oise sous le n° 224 (siège initial : 8 impasse Nattier à Versailles, Seine et Oise).
Cet Intersyndicat regroupait depuis l'origine des spécialistes exerçant à temps partiel à l'hôpital public sous des statuts différents en vertu du R.A.P. du 17 avril 1943 modifié et complété par les réformes hospitalières de 1960 et suivantes.
Il est alors apparu, tout en conservant l'esprit de ses fondateurs et l'ancienneté de l'Intersyndicat Régional, indispensable de l'ériger en Syndicat National pour l'adapter aux nombreuses réformes successives.
En raison de la persistance et de l'extension de l'activité mixte de ses membres, l'Intersyndicat National a été affilié
  • pour sa partie hospitalière, à la C.G.C. par l'intermédiaire de sa Fédération Nationale des Médecins salariés, contractuels et fonctionnaires,
  • pour sa partie libérale à la Fédération Nationale des Praticiens des Ets privés (FNEP) créée le 23 novembre 1973 (Paris, n°15403) qui rejoindra ultérieurement l'UCCSF fondée le 5 novembre 1992 (Paris, n°18495) en prévision de la Loi TEULADE du 4 janvier 1993 instituant les Unions Régionales.
L'Ordonnance n° 96-346 du 24 avril 1996 a confirmé que cette forme d'exercice à temps partiel, loin de disparaître, était appelée au contraire à maintenir un lien entre la médecine de ville et la médecine hospitalière en rapprochant l'exercice libéral et l'activité salariée dans la perspective de restructurations touchant simultanément les deux secteurs public et privé d'hospitalisation en vertu de l'Ordonnance n° 2003-850 du 4 septembre 2003 instituant les Groupements de Coopération Sanitaire (G.C.S.).
Quel bilan l'Intersyndicat des PH à temps partiel peut-il tirer de 45 ans d'activités syndicales ?
Avec le SNAM-HP qui fut son contemporain, l'Intersyndicat National des PH à temps partiel est un des plus anciens syndicats d'hospitaliers toujours en activité.
Comme tous les syndicats, les résultats obtenus ne sont jamais à la hauteur des efforts déployés.
Toutefois, lorsque sous l'impulsion de la Réforme DEBRE généralisant le plein-temps hospitalier, les syndicats se multiplièrent et s'efforcèrent d'améliorer l'application des statuts du plein-temps au fur et à mesure du déroulement de cette réforme, abandonnant presque totalement à leur sort, les PH à temps partiel, l'organisme de défense syndicale des catégories de personnel médical "subalterne", les adjoints, les assistants et les attachés fut accueilli avec curiosité et aussi, une certaine appréhension parce qu'il paraissait à certains comme une marque d'indépendance, voire de défiance à l'égard des chefs de service qui disposaient seuls de l'autorité et des moyens nécessaires pour répondre aux souhaits de leurs "subordonnés".
Cette irruption syndicale dans un domaine jusqu'ici réservé a généré, au fur et à mesure de la succession des évènements, l'élaboration d'une doctrine réaliste à laquelle l'Intersyndicat est resté fidèle.

- - - - -

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1.
Président fondateur , Raymond GATELMAND (Neuilly sur Seine - chirurgien), suivi par Xavier VAUDOUR (Rouen - cardiologue), André FABRE (Créteil - pédiatre) , Jean SOLIGNAC (Vincennes - ophtalmologiste) , André BLANCHET (Garges les Gonesses- chirurgien urologue), Jean Charles POULLAIN (Montreuil- chirurgien vasculaire), Christian DUMONTIER (St-Antoine - orthopédiste)